SPECIALISTE DE LA POSE DU FILM SOLAIRE ANTI-UV & ANTI-CHALEUR
Un vitrage normal laisse pénétrer 92% de chaleur

Un vitrage normal laisse pénétrer 92% de chaleur !

Exposé aux rayonnements du soleil, un vitrage normal clair ou feulleté laisse pénétrer 92% de chaleur dans la pièce. D’où la mise en route de ventilateurs, de l’air conditionné… Ce qui entraîne une surconsommation énergétique… Les rideaux et les stores se ferment… Ce qui implique un obscurcissement des pièces… Donc un besoin de mise en route de lumière additionnelle… Et une surconsommation énergétique coûteuse… Ventilation, climatisation, éclairage, sont des sources d’alourdissement du bilan carbone du bâtiment. 

Un diagnostic préalable

L’application d’un film solaire nécessite un diagnostic préalable

Selon le type de verre (clair, teinté, réfléchissant, trempé, securit, feuilleté, armé, double ou triple vitrage, verre bombé, opaque, stadip, triplex, anélio, miroir…), l’épaisseur, le type d’encadrement (bois, acier, alu, pvc…), l’ancienneté de l’installation, l’orientation, les efforts à supporter (chute enfant, adulte, animal, objet, intempérie, cyclone…), hauteur d’installation, etc.

Il est nécessaire de définir la meilleure comptabilité entre le verre et le film qui doit être appliqué. C’est à ce moment que l’on détermine si le film doit être posé à l’intérieur ou à l’extérieur du vitrage.

Les films en pose extérieure assurent une protection solaire évidemment plus efficace. Toutefois, la durée de vie du film est très limitée.

La pose d'un film de protection solaire

Le principe de l’effet de serre.

Le soleil émet toutes sortes des rayonnements et en particulier des infrarouges (IR). Le premier phénomène bien connu est que la matière et les objets s’échauffent. Un deuxième phénomène se produit, la matière et les objets vont à leur tour propager des rayons infrarouges réémis sur une longueur d’onde plus grande et différente et ces derniers ne retraverseront pas le verre. Ils vont être renvoyés vers la matière qui les a émis et vont ainsi être à nouveau absorbés et provoquer encore plus l’élévation de température de la matière qui l’a émise. Ces deux phénomènes cumulés constituent l’effet de serre. (par exemple, en laissant votre voiture vitres fermées en plein soleil)

La problématique du soleil et des bâtiments.

Le besoin de rafraîchir les bâtiments sans utiliser la climatisation devient une problématique de plus en plus importante. Dans le même temps, le coût de l'énergie continue de croître alors que les réserves diminuent.



Ultraviolet, infrarouge, lumière visible

L’ultraviolet décolore. L’infrarouge génère la chaleur. La lumière visible produit l’éblouissement.

Les rayons ultraviolets décolorent les tissus, papiers, tableaux, boiseries, mobiliers… et affectent aussi notre santé (maladies de la peau, fatigue visuelle).

Les rayons infrarouges génèrent chaleur, insolation, dessèchement et fanage.

Les rayons de la lumière visible nous permettent de voir et créent aussi l’éblouissement, source d’inconfort.

Les films solaires anti-IR anti-UV agissent sur ces trois rayonnements. Issus des hautes technologies et de la conquête spatiale, les films sont multi-protection.

Le fonctionnement d'un film solaire

Le fonctionnement d’un film de protection solaire.

Le rejet solaire est assuré par un revêtement métallique très fin déposé sur le film polyester incolore. La propriété des métaux utilisés ne modifie pas la longueur d’onde des rayons infrarouges. Les rayons infrarouges traversent le verre et sont renvoyés sans modifications. La baisse de température derrière un vitrage est immédiate.

La pose d'un film de protection solaire sur vos fenêtres et vitrages vous apporte de nombreux avantages.

Les films de protection solaire permettent de réduire les effets du soleil et l’impact de la chaleur. Ils diminuent jusqu'à 30% les coûts de climatisation des bureaux, collectivités et habitats. C’est aujourd’hui, la solution la plus simple, la plus rapide et la plus économique permettant de résoudre cette problématique.