Toggle Menu
Particulier|Professionnel|Habitation|Association|Entreprise|Collectivité|Administration|Voiture|Véhicule utilitaire|Bateau|Voilier|Catamaran
Un diagnostique préalable

 

L’application d’un film solaire nécessite un diagnostic préalable

Avant de poser un film de protection solaire, un film de rejet de chaleur, un film anti-chaleur, solar window film (selon les appellations courantes), votre technico-commercial ProtekSolaris effectue un diagnostique préalable.

En effet, selon le type de verre (clair, teinté, réfléchissant, trempé, securit, feuilleté, armé, double ou triple vitrage, verre bombé, opaque, stadip, triplex, antélio,parsol,miroir…), l’épaisseur, le type d’encadrement (bois, acier, alu, pvc…), l’ancienneté de l’installation, l’orientation au soleil, les efforts à supporter (chute enfant, adulte, animal, objet, intempérie, cyclone…), la hauteur d’installation, etc.

Il est nécessaire de définir la meilleure comptabilité entre le verre et le film qui doit être appliqué. C’est à ce moment du diagnostique préalable, que l’on détermine si le film doit être posé à l’intérieur du vitrage ou à l’extérieur du vitrage.

Dans 90% des cas les films posés à l'intérieur de la vitre. Les films ofrent ainsi une facilité de nettoyage et d'entretien. La durabilité des films polyester PET est très longue en moyenne 12 à 15 années, et parfois un peu plus.

Les films dépolis translucides ou opacifiants blancs et de couleurs en PVC ont une durée de vie plus courte. La palette des solutions est très large : protection solaire, décoration, intimité, sécurité, smart-film, etc.

Lors du diagnostique préalable, si votre conseiller technico-commercial estime que l'on doit appliquer le film solaire à l'extérieur du vitrage, c'est qu'on ne peut pas faire autrement. Les films offrent une protection solaire un peu plus efficace certes, mais la durée de vie du film est nettement plus limitée.

 

La décoloration et les UV

Il est reconnu que l’éclairage naturel est celui qui permet la mise en valeur la plus fidèle des objets exposés derrière un vitrage. Il est normal de rechercher une solution qui permette de bénéficier des avantages de l’éclairage naturel, tout en neutralisant les effets de la décoloration. Hors, il n’existe aucun moyen qui ne protège les objets de manière absolue contre la décoloration, sauf à les placer à l’abri de la lumière, à l’ombre, à basse température et à les maintenir à l’abri de l’air et des atmosphères agressives. La solution la plus performante encore actuellement, consiste à appliquer un film polyester anti UV sur du verre pour éliminer les ultraviolets UVA qui, malgré leur faible proportion dans le rayonnement solaire, sont la cause principale des dégradations.

Une vitre normale filtre 4% des UV     Dans les bureaux, les UV engendrent éblouissement, gêne et fatigue visuelle. Derrière les vitres de votre voiture, les UV causent des coups de soleil… Pour le commerçant, les marchandises exposées ne sont plus vendables au même prix et voire même souvent bradées. Dans les hangars de stockage, les UV décolorent et altèrent les marchandises. Les films anti-UV s’avèrent indispensables pour traiter ces problématiques. De nombreuses activités sont concernées par le traitement des rayonnements ultraviolets : musée, galerie d’art, bibliothèque, centre de santé, maison de retraite, hôpital, école, université, hôtellerie, entrepôt, bateau, avion, véhicule, etc.

Les films anti UV de la dernière génération stoppent les rayons ultraviolets à plus de 99%     Les rayons ultraviolets, la lumière visible et la chaleur provoquent des dégradations importantes derrière un vitrage et entraînent décoloration, assèchement, fanage, craquelure, fendillement, déshydratation... Les UV ne sont pas les seuls générateurs de la décoloration. La chaleur produite par les rayons infrarouges, ainsi que l’éclairage dans la vitrine et à l’intérieur du local, une partie de la lumière visible y contribuent aussi ; tout comme la qualité des matériaux utilisés pour les décors et le revêtement des murs. La qualité des objets est également importante.

Le film anti-UV est aujourd’hui encore, la seule solution esthétique et efficace qui existe pour bloquer la majeure partie des rayons UV responsables du phénomène de la décoloration. Le film anti uv peut être incolore ou légèrement teinté. Totalement transparent, il ne déforme pas la vision et ne modifie pas les couleurs. Il existe aussi quelques films « spécial-anti-UV » nettement plus performants qui stoppent quasiment 100% des UV. D’une transparence exceptionnelle, ces films spéciaux réduisent un peu l’éblouissement et la réverbération naturelle du vitrage ; dans ce sens, ils « attirent » plus le regard des passants vers les vitrines.

 

Le soleil et l’éblouissement

Chaleur, éblouissement, confort de travail, fatigue visuelle… Que cela soit chez soi ou au travail, le soleil et l’éblouissement génèrent une source d’inconfort. Les films solaires et stores-films permettent de répondre à vos attentes sans changer de vitrage.

La technologie de filtration de la lumière du soleil permet de conserver une transparence vers l'extérieur tout en contrôlant la luminosité intérieure.

Exemples d’applications pour mieux protéger du soleil et l’éblouissement :

  • Bureau et entrepôt profond ayant une unique source lumineuse ; poste de travail sur écran informatique ; téléviseur dans un show-room ou chez soi.
  • Baie donnant sur des zones humides (piscine, mer) ; baie donnant sur des sols réfléchissants (sable, cailloux, peinture au sol) ; baie donnant sur une façade réfléchissante (béton peint, mur clair, bardage métallique).
  • Impossibilité d’installer un store ou des rideaux.
  • Amélioration des conditions de vie, meilleur confort visuel (maison de retraite, logement de personne mal voyante, maladies dermatologiques et ophtalmologiques).
  • Utilisation de matériel photosensible (lecteur code bar, lecteur optique)…

 

Le Code du Travail

Réduction de l’éblouissement :

L’éclairage des lieux fait partie intégrante du Code du Travail et s’applique à tous les locaux affectés au travail et à leurs dépendances, passages, escaliers, circulations, dépôts…, selon les recommandations de l’Association Française de l’Eclairage et aux normes AFNOR (X35-103 et EN12665).

Assurer le confort lumineux et visuel, c’est aussi veiller à une uniformité de l’éclairement et respecter ainsi le code du travail ! Pour cela, aucun endroit d’un local ne doit avoir un niveau d’éclairement inférieur à 70 – 80% du niveau de l’endroit le plus éclairé.

Bien souvent la conception des bâtiments et l’aménagement des postes de travail empêchent aux fenêtres d’apporter cette uniformité d’éclairage. La luminosité des fenêtres est bien souvent 10 fois à 20 fois supérieure aux postes de travail le plus éloigné provoquant de ce fait pour ce poste de travail un éblouissement et un inconfort visuel.

Cet inconfort lumineux étant compensé par l’utilisation quotidienne d’une lumière électrique importante et ayant souvent un réglage unique pour toute la pièce.

Une bonne protection lumineuse peut-être créée par l’utilisation d’un film moyennement teinté nécessaire toute l’année, complétée par l’utilisation d’un store-film lors des pics d’éblouissement.

 

La protection solaire

La hausse prévisible de la température, la nécessité de rafraîchir les bâtiments sans utiliser l’air conditionné et réduire les dépenses d’éclairage dans la journée, représentent des problématiques importantes.

Le film de protection solaire représente la solution la plus simple, la plus rapide et la plus économique pour résoudre cette problématique.

Un vitrage normal rejette à peine 8% de la chaleur pénétrante.

Dès que le soleil frappe la façade, la mise en route des ventilateurs puis de l’air conditionné entraîne une surconsommation d’énergie. Les rideaux et les stores se ferment, obscurcissent les locaux, nécessitant une lumière additionnelle et une surconsommation énergétique coûteuse. Ventilation, climatisation, éclairage, sont des sources d’alourdissement du bilan carbone du bâtiment.

En ETE le film de protection solaire empêche la chaleur de rentrer et conserve la fraîcheur à l’intérieur. En HIVER c’est l’inverse, il rejette le froid dehors et conserve la chaleur à l’intérieur. 

Différents types films peuvent répondre à cette problématique.    

  • Le film teinté n’est pas réfléchissant, il assombri et réduit la température.
  • Le film métallisé assure une protection solaire maximale et rejette jusqu’à 85% de la chaleur ; une économie de climatisation d’environ 30% mensuellement.
  • Le film solaire métallisé dépoli offre une discrétion totale ou partielle.
  • Le film pour polycarbonate rejette très efficacement la chaleur et assure réel confort sous la toiture.

Le film de protection solaire est revêtu d’une fine couche métallique qui ne modifient pas la longueur d’onde des rayons infrarouges.

En pose intérieure, les rayons traversent le verre et sont renvoyés par le film sans modification, ils n’entrent pas dans votre pièce. La baisse de température derrière le vitrage est immédiate. Si le film est appliqué à l’extérieur de la vitre, les rayons sont réfléchis directement sans traverser et retraverser le verre. (Nota, on pose le film à l'extérieur quand vraiment on ne peut pas faire autrement à l'intérieur : forte épaisseur du vitrage, éléments et mobiliers gênant l'application du film, cloisons, etc.).

 

Le principe de l’effet de serre    

Le soleil émet des rayons infrarouges qui génèrent de la chaleur.

En traversant la vitre, le premier phénomène chauffe les murs, mobiliers et objets. Un deuxième phénomène se produit : la matière et les objets vont à leur tour propager des rayons infrarouges réémis sur une longueur d’onde différente et ces derniers ne retraverseront pas le verre. Ils vont être renvoyés vers la matière qui les a émis et vont ainsi être à nouveau absorbés et provoquer encore plus l’élévation de température de la matière qui l’a émise.

Ces deux phénomènes cumulés constituent l’effet de serre. Par exemple, une voiture vitres fermées en plein soleil !

 

NOTA BENE

Protéger efficement ses vitrages est une opération indispensable pour empêcher une bonne partie de la chaleur de pénétrer dans vos locaux.

Toutefois, il s'avère aussi, souvent indispensable de traiter la toiture. En effet, votre toiture laisse pénétrer une énorme quantité de chaleur. Il existe des solutions pérennes et réllement efficaces pour empêcher la chaleur de pénétrer par la toiture.

PROTEK SOLARIS et son partenaire NRJ SUN CONCEPT à la Réunion et la zone régionale des Mascareignes dans l'Océan Indien, répondent efficement à cette attente avec une laque solaire et une peinture refroidissante.

La laque solaire :

Une laque blanche fabriquée en France et primée à Batimat, sous forme acqueuse appliquée au pistolet par des professionnels sur toiture transparente lisse, alvéolée ou nervurée, puits de lumière, skydômes... en plexiglas, altuglas et polycarbonate.

La laque rejette jusqu’à 70% de la chaleur solaire qui pénètre dans les locaux et permet de traiter les surfaces translucides en polycarbonate, verre martelé ou armé, plastique transparent, méthacrylate, fibre de verre ainsi que tout support lisse, galbé ou nervuré (verrières, skydômes, sheds, plastiques ondulés, lanterneaux, etc.).

La peinture refroissante :

La peinture refroidissante est une peinture thermo-réfléchissante sans céramique fabriquée en France.

Ce réflecteur solaire de haute technologie se présente sous forme d’une peinture de couleur blanche en phase acqueuse appliquée au pistolet par des professionnels. C’est la seule alternative actuelle, sans céramique, lui permettant de conserver son efficacité dans le temps.

Une composition unique brevetée. Cette peinture contient des résines acryliques souples et des pigments inertes aux propriétés optiques spécifiques. C’est un produit naturel à l’eau, sans composés organiques volatiles COV (solvants), applicable dans les zones EX (outremer, zone humiide et tropicale).

Une véritable barrière thermo-réfléchissante. Empêche 90% des infrarouges et 85% des ultraviolets de pénétrer dans la structure. Excellente adhérence sur tous les supports(ardoise, béton, brique, asphalte, bois, revêtement bitumeux, fibrociment, tous métaux peints ou non)

Respirant microporeux imperméable aux embruns et à la pollution de l’air. Résistance à la moisissure et aux fongis. Ne s’écaille pas, ne craque pas, ne pelle pas durant de longues années.

Les performances de réflexion de la chaleur sont conservées pour une durée minimale de 25 ans, sans décollement, sans changement de teinte et sans altération.(Test réalisé par le CSTB).

Le store à base de film solaire :

Dans les années 90, quelques fabricants ont eu l’idée de chercher d’autres solutions, en combinant les avantages du film (transparence, efficacité thermique) avec ceux du store (esthétique, modularité, sur-mesure). Ainsi est né un produit original, à la fois store et film « le store-film ». L’aspect pratique et l’efficacité réelle séduisent particuliers et professionnels.

Afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale sur le site, nous utilisons des cookies fonctionnels qui assurent le bon fonctionnement de nos services et en mesurent l’audience. Certains tiers utilisent également des cookies de suivi marketing sur le site pour vous montrer des publicités personnalisées sur d’autres sites Web et dans leurs applications. En cliquant sur le bouton “J’accepte” vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page “Informations sur les cookies” ainsi que notre “Politique de confidentialité“. Vous pouvez ajuster vos préférences ici.